Depuis que j’ai dit que je suis gai, mon frère ne veut plus que je vois ses enfants.

Pour la plupart des personnes LGBT, le dévoilement de son orientation sexuelle à sa famille représente une étape des plus difficiles. Mal informés au sujet de l’homosexualité et aux prises avec des préjugés, certains de leurs proches peuvent avoir plus de difficultés que d’autres à accepter cette réalité. Parfois, il arrive qu’ils adoptent une attitude de déni et de rejet qui peut, dépendamment de leur personnalité et de leur sensibilité au jugement, blesser profondément.

Dans ce cas, il devient nécessaire de laisser du temps à ces personnes pour qu’ils fassent leur propre cheminement vers l’acceptation, tout comme les personnes homosexuelles ont eu besoin de temps pour accepter et assurer leur orientation sexuelle. À force de dialogues et d’écoute, plusieurs de ces proches qui, au départ, avaient mal réagie à cette nouvelle réalité, arrivent à la démystifier et l’accepter.

Sources : Meglioli, Véronique, Bien vivre son homosexualité au féminin, Ed. Jean-Pierre Deville, 2006 – Ministère de la Santé et des Services sociaux en collaboration avec le CLSC des Faubourgs de Montréal, Bien vivre son orientation sexuelle – Les hommes et l’homosexualité, 1999.

Cliquez ici si cet article vous a été utile.5