Comment prendre soin de soi, comme parents, au moment du coming-out de son enfant?

Rester un couple fort au moment du deuil de l’enfant « idéal » n’est pas facile. Plus que jamais au moment du coming out, les parents auront besoin des ingrédients suivants l’un envers l’autre : le respect mutuel, le dialogue, le non-jugement, la patience. Ce qui se passe souvent, au moment du coming-out, c’est qu’un parent avance plus vite que l’autre dans l’acceptation de l’homosexualité, ce qui crée des tensions dans le couple ou aggrave les mésententes déjà existantes pour les couples séparés ou divorcés. Aussi, il n’est pas rare que la mère choisisse un rôle d’intermédiaire entre le jeune et son père, ou ses frères et sœurs, pour maintenir l’harmonie familiale et éviter les querelles ouvertes. Il est plutôt recommandé que chacun s’occupe de soi-même; que chacun laisse à l’autre la responsabilité de ce qu’il a à dire, de ce qu’il ressent. Jouer l’intermédiaire ne sert parfois qu’à empêcher des discussions qui, même si elles sont orageuses, peuvent être fructueuses. Il faut à tout prix éviter, de part et d’autre, de fermer entièrement la porte.

Face à leurs parents séparés ou divorcés, plusieurs jeunes gais et jeunes lesbiennes se trouvent malheureusement pris entre l’arbre et l’écorce. L’homosexualité du jeune peut devenir un motif supplémentaire pour culpabiliser l’ex-conjoint ou conjointe. « C’est à cause de toi si notre fils est gai, dira une mère. Si tu avais été présent, il n’aurait pas mal tourné ». On imagine à quel point un adolescent gai pourra se sentir si c’est le genre de propos qu’échangent ses parents.

En tant que parents, qu’on soit encore un couple ou qu’on soit séparés, il est essentiel de faire passer en premier le bien-être d’un jeune adolescent, qui a encore besoin du soutien parental pour compléter sa maturation en tant qu’adulte. Mais vous avez le droit de mettre vos limites, de maintenir des exigences sur le bien-être de l’enfant en premier, même si cela peut s’avérer extrêmement difficile au moment du coming-out. Au besoin, il est recommandé d’aller chercher de l’aide professionnelle, comme couple, pour s’entendre sur une façon de soutenir son enfant.

Cliquez ici si cet article vous a été utile.29


Déjà 1 400 personnes abonnées.